Le « Child Survivor Fund » ou « Fonds pour les enfants survivants de la Shoah » est actif dès à présent.

Les formulaires de demande ont été envoyés à environ 70 000 survivants, dont la Claims Conference estime qu’ils pourraient être éligibles au nouveau « Fonds pour les enfants survivants de la Shoah ». La Claims Conference a réuni les informations correspondantes dans les divers autres programmes d’indemnisation.

Des personnes éligibles peuvent bénéficier d’un versement unique de 2 500 euros.

Le fonds s’adresse aux victimes juives du régime national-socialiste ayant été persécutées comme juifs et qui sont nées le 1er janvier 1928 ou plus tard ET qui ont subi l’une des persécutions suivantes : 

(I) Incarcération dans un camp de concentration ; ou 

(II) Incarcération dans un ghetto (ou un site d’internement comparable en relation avec le programme allemand des travaux forcés) ; ou

(III) Survivance comme enfants cachés ou sous fausse identité sur une période d’au moins six mois sur un territoire occupé par l’Allemagne ou les forces de l’Axe ; ou 

(IV) Avoir subi l’un des types de persécution cités ci-dessus avant leur naissance, en tant que fœtus dans le corps maternel.

Le fonds a été instauré en reconnaissance de la souffrance des survivants de l’holocauste, qui ont subi pendant leur enfance des traumatismes inimaginables. Ceux-ci comportent la séparation d’avec les parents, la vie en cachette en ayant constamment peur d’être découvert, les privations, les abus et la maltraitance dans les ghettos ou bien l’horreur des camps de concentration, à laquelle peu d’enfants ont survécu.

La Claims Conference estime que dans le monde entier, environ 70 000 à 75 000 survivants sont éligibles.

Les personnes recevant actuellement des indemnisations ou qui en ont perçu par le passé, et qui n’ont pas reçu de formulaire de demande par courrier postal, peuvent »actualiser ici leurs coordonnées ; nous changerons votre adresse en fonction de cette actualisation et nous vous enverrons un formulaire de demande.

Toutes les autres personnes n’ayant reçu aucun formulaire de demande par courrier postal, mais qui souhaiteraient déposer une demande auprès du « Fonds pour les enfants survivants de la Shoah », »peuvent obtenir le formulaire de demande ici. 

Les demandes doivent être déposées par les survivants ; leurs héritiers sont exclus de la procédure. Toutefois, pour le cas où un survivant éligible décéderait après réception et enregistrement de sa demande auprès de la Claims Conference, le conjoint survivant serait éligible. En l’absence de conjoint, les enfants de l’Enfant survivant seront les bénéficiaires.

»Questions et réponses fréquentes 

Pour toute question concernant votre éventuelle éligibilité ou la demande, veuillez vous adresser à : 

Mme Alexandra Guyot
CASIP-COJASOR

47 boulevard de Belleville
75011, Paris
Tél. : 0033 01 49 23 85 76
»alexandra.guyot[at]casip-cojasor.fr